Information sur la sécurité et la santé au travail: Un service offert par le Bureau international du Travail
Contenu de l'Encyclopédie de sécurité et de santé au travail du BIT

 

 

Bref historique de l'Encyclopédie

Introduction à la
3e édition français

Nouveautés de la
3e édition français

Avant-propos de la rédactrice en chef

Liste des organismes collaborateurs

 

 

 

 

Accueil Encyclopédie du BIT Base de données CISILO Aide English
 
À propos du service d'information sur la sécurité et la santé au travail


Rien ne saurait mieux illustrer la transformation de l'OIT en une institution véritablement mondiale que la palette de langues dans lesquelles ses publications paraissent aujourd'hui. Aussi est-ce avec plaisir et fierté que je présente à la communauté internationale cette 3e édition en langue française de l'Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, car elle s'inscrit dans une longue tradition de publications initiée par Albert Thomas, premier Directeur du Bureau international du Travail. Dans sa préface à la première édition, Albert Thomas affirmait déjà avec conviction que l'amélioration des conditions et du milieu de travail devait passer par l'information; le succès que l'Encyclopédie a connu depuis sa première édition atteste du bien-fondé de cette affirmation.

L'Encyclopédie est à l'image même de la conception que j'ai de l'OIT : une organisation reconnue pour ses compétences, pour les services qu'elle offre et pour son rôle déterminant dans la défense des intérêts et des droits des travailleurs. En effet, cette publication représente le fonds de connaissances le plus complet et le plus actuel en matière de prévention; elle apporte à nos mandants des outils qui les aideront à éliminer les risques des lieux de travail. Ils pourront y faire référence pour promouvoir les conditions de travail décentes que toutes les travailleuses et tous les travailleurs sont en droit de revendiquer. Les chiffres sont éloquents : tous les ans, plus de 1,2 million de personnes meurent, victimes d'accidents ou de maladies liés à leur vie professionnelle. Plus de 160 millions d'individus subissent des traumatismes ou tombent malades pour avoir été exposés à des risques sur leur lieu de travail. Le taux de mortalité chez les travailleurs est cinq à six fois plus élevé dans les pays en développement que dans les pays industriels. Les personnes les plus démunies et les moins bien protégées - en particulier les femmes, les enfants et les migrants - paient de loin le plus lourd tribut à cet égard. Enfin, les coûts directs des accidents se chiffrent par milliards de dollars sans qu'aucune statistique ne puisse donner la mesure des souffrances humaines qu'ils engendrent.

L'ambition du programme focal à Travail sans risque de l'OIT est de réduire ce coût humain. Il se propose de favoriser l'adoption de politiques et l'exécution de programmes de prévention notamment en faveur de ceux qui exercent des professions à risque ou qui travaillent dans des branches dangereuses; d'apporter une véritable protection aux groupes de travailleurs les plus vulnérables; de donner aux gouvernements, aux organisations d'employeurs et aux syndicats les moyens de surmonter les obstacles au bien-être des travailleurs; enfin, de promouvoir partout dans le monde une culture de sécurité. L'Encyclopédie joue un rôle important dans la réalisation de ces objectifs : grâce à la somme de connaissances patiemment élaborée par la communauté scientifique internationale, ses quatre volumes fournissent des informations et des analyses indispensables et offrent des solutions pratiques pour faire de chaque lieu de travail un espace plus sûr, plus sain et plus humain.

Cette nouvelle édition de l'Encyclopédie existe maintenant en anglais, en espagnol et en français. Reconnaissant l'importance de cet ouvrage, le programme focal ¹ Travail sans risque ÿ sera chargé d'en assurer la mise à jour, d'encourager sa traduction dans d'autres langues et de permettre un accès facile à son contenu, grâce aux moyens électroniques les plus modernes.

En recommandant cet ouvrage à toutes celles et à tous ceux qui s'intéressent à la prévention, je voudrais saisir cette occasion pour exprimer ma reconnaissance aux milliers d'auteurs, de spécialistes et de traducteurs, ainsi qu'aux nombreuses institutions dans le monde qui ont apporté leur concours à cette entreprise, sans oublier mes collègues du Centre international d'informations de sécurité et de santé au travail qui ont mené cette tâche à bien.

Juan Somavia, Directeur général, Bureau international du Travail, Genève

 

Accueil Encyclopédie du BIT Base de données CISILO Aide